« Savoir pardonner » #DéfiOuEcrit2016 – semaine 4

Savoir pardonner, en voilà une action bien difficile à mener jusqu’au bout ! Pardonner signifie qu’il faut mettre de côté ce que l’on ressent vis-à-vis de la personne qui nous a fait du mal. C’est accepter ce qui s’est passer et aller au-delà pour continuer à avancer. Pardonner c’est savoir faire preuve de maturité, d’humilité, c’est montrer un sentiment bien plus fort que la haine… Voici le thème du défi de la semaine 4 du projet : « Un défi ou un écrit 2016 » d’Agoyae.

9673f65f8776026024c8319ede1e39cb

Je pense avoir su pardonner un bon nombre de fois dans ma vie, néanmoins je trouve important de se rappeler que ceci est une force et non l’inverse ! Il me reste encore une personne à qui je dois pardonner ses actes mais elle se pense au dessus de tout et ne se sent pas à l’origine de tout le mal qu’elle a semé… Comprendrait-elle mon pardon ?? Elle est loin physiquement et j’espère que je ne la reverrai jamais …

C’est la raison pour laquelle Je vais me concentrer dans ce billet sur les différentes citations de Mahatma Gandhi qui me touchent le plus.

« Le bonheur, c’est quand ce que vous pensez, ce que vous dites, et ce que vous faites sont en harmonie. » ou encore « Il est facile de se tenir avec la foule. Il faut du courage pour rester seul »

Rester égal et honnête avec soi-même. A deux reprises dans ma vie, choisir le « camp » des plus forts auraient été plus facile mais j’ai décidé de rester fidèle à moi-même, au jour d’aujourd’hui, je ne regrette pas ce choix, même si cela a été difficile et douloureux par moment.

« Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre éternellement. »

Personne ne sait combien de temps il vivra. Autant vivre le plus intensément possible en gardant en tête qu’il est toujours possible de s’améliorer et à apprendre des autres. Cette citation me permet de rester humble.

« Lorsque je désespère, je me rappelle qu’à travers toute l’histoire la voie de la vérité et de l’amour ont toujours gagné. Il y a eu des tyrans et des meurtriers, et pour un temps, ils peuvent sembler invincibles, mais à la fin, ils tombent toujours. Pensez-y – toujours. »

Cette citation me parle beaucoup en ces temps meurtris par le terrorisme et m’aide à garder espoir pour un avenir plus paisible

« Chaque nuit, quand je vais dormir, je meurs. Et chaque matin, quand je me réveille, je renais. »

Alexandre JOLLIEN dont je suis fan utilise aussi cette expression. Une belle manière de se dire qu’il faut vivre dans le présent, sans s’encombrer du passé.

« Lorsque vous êtes confronté à un opposant. Conquérez-le avec amour. » ou encore « D’une manière douce, vous pouvez brasser le monde. »

Ma douceur a toujours été une force. Je me souviens encore très bien, lorsque j’ai été surveillante d’externat dans un lycée professionnel dans le 93, réussir à me faire respecter par des élèves plus « imposants » que moi par mon regard juste et bienveillant. Cela fonctionne encore auprès de mes élèves.

QuoiqGANDHI_MESSAGEu’il en soit je pense que cette dernière citation, nous pousse à aller toujours plus loin, à tirer parti de nos erreurs. Tirer le meilleur de soi-même c’est sûrement y trouver la capacité de savoir pardonner

pluie-d-etoiles

Et vous ? Avez-vous une citation préférée dans celles abordées dans ce billet

ou vous parlent-elles aussi ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les parents et l’école

macaron-rdv-educationLes parents et l’école est le thème abordé pour ce rendez-vous du jeudi de l’éducation organisé par Wonder Mômes.  

Lors de ce billet, je vais utiliser ma double casquette : celle de parent d’élève et celle d’enseignante en lycée professionnel. La place des parents à l’école est une question incontournable également lorsqu’on passe les concours d’enseignant mais je pense également à l’examen du CAP Petite Enfance.

Les parents et l’école ont une mission commune : la réussite de  l’éducation des jeunes. Ces derniers sont des membres à part entière de la communauté éducative et le rôle est défini par la loi qui leur reconnaît deux droits :

  • le droit d’information et d’expression : être régulièrement informés du comportement de leur enfant et de ses résultats scolaires (réunions, bulletins scolaires,…)
  •  le droit de participation : participer grâce leurs représentants aux conseils d’école, aux conseils d’administration des collèges et des lycées ainsi qu’aux conseils de classe. Ils peuvent également s’impliquer dans la vie de l’école ou de l’établissement (accompagner lors des sorties, aider lors d’activités, organiser des ventes diverses pour aider à financer un projet par-exemple…)

Le dialogue avec les enseignants est primordial et doit être encouragé le plus souvent possible. Pendant quelques années, j’ai participé à une liste de parents d’élèves élus. J’ai pu remarquer que les parents en école maternelle et primaire sont énormément présents et investis. Ils ont pu mener des actions pour créer une classe, mettre en place des ventes de gâteaux et de livres afin de pouvoir diminuer le budget de chaque famille lors des sorties de fin d’années. Porte-parole des parents, les élus font remonter des questions lors du conseil d’école afin de faire avancer l’établissement et s’assurer de la sécurité et du bien-être des enfants.

Hélas, arrivée au lycée, je trouve que la place des parents est beaucoup moins présente.  Je ne sais pas trop les raisons : établissement qui n’est plus à proximité ? Les adolescents mettent-ils les parents à l’écart ? Le manque de temps ? La taille de l’établissement ? La multiplication des 863313903enseignants ?

En tant qu’enseignante j’essaie de redonner au maximum cette place aux parents. Comment ? = Lors de la réunion en septembre, lors de la remise des bulletins, lors d’appel téléphonique et/ou de rendez-vous lorsqu’il y a un soucis…

Il n’est pas toujours évident de rencontrer tous les parents, certains sont même en colère après le système… Néanmoins, j’essaie toujours d’instaurer un dialogue et être dans la compréhension. Je pratique la pédagogie bienveillante, ce qui me permet d’obtenir une relation de confiance avec les élèves. Je constate alors que les parents me font également confiance en retour. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de rencontrer l’enseignant de son enfant. On a peur d’être jugé, et cela peut faire écho à notre propre histoire. On est également inquiet au sujet de l’orientation de nos enfants. Il ne faut donc pas hésiter à demander un rendez-vous avec le ou les professeur(s).

Les parents et l'école
Un climat scolaire serein favorise la réussite des élèves et leur donne envie d’aimer l’école. La cohérence des propos et l’encadrement permettent de les guider au mieux. Enseignants et parents ont besoin de l’un et l’autre et de travailler dans la main afin d’accompagner au mieux nos enfants.

Parfois (bien trop souvent hélas), certains parents vont contredire le représentant éducatif, s’opposer aux éventuelles sanctions. Dans ces cas là, l’enseignant n’a pratiquement plus de prise sur l’élève qui se sent « surpuissant » surtout s’ils entendent des propos négatifs sur l’enseignement (remettre en question les cours, l’organisation, les absences des profs,…) à la maison. Pour éviter cela, il faut favoriser la transparence des informations et être juste. Au niveau de ma pratique professionnelle, mon écoute et ma disponibilité fait que j’ai toujours le soutien et même la reconnaissance des parents.

Le monde évolue et l’avenir professionnel des jeunes semble compliqué. Il faut leur apporter le plus de chances possibles et les préparer au mieux en les rendant autonomes et responsables, c’est la raison pour laquelle je crois à la coopération étroite entre les enseignants et les parents tout au long du cursus scolaire.

Et vous ? Comment voyez-vous cette place des parents au sein de l’école ?

pluie-d-etoiles

Voici les liens des participants à ce RDV des #jeudiseducation

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Plumes et paillettes » #defiouecrit2016 semaine3

Nous voici à la semaine 3 du « défi ou écrit 2016 »  organisé par Agoyae « une année de bienveillance« .

J’ai décidé pour cette semaine de me lancer dans la partie écrite sur le thème « Plumes et paillettes ». 

Ce qui m’a attiré dans ce thème c’est surtout les paillettes. Il y a peu, j’ai lu chez l’une d’entre vous (elle se reconnaîtra peut-être) ce hashtag : #UnJourLeRoseEtLesPaillettesDominerontLeMonde‬. Et là ce fût la révélation !! Un monde remplit de joie, de légèreté, de douceur et de couleurs ! Je l’admets que je vis dans un monde de Bisounours, mais cela fait du bien de s’échapper, de temps en temps, lorsqu’on voit la cruauté et la folie des hommes.

Les paillettes avec leurs reflets étincelant nous plonge dans les étoiles. Rajoutons-y un peu de rose et nous voilà dans le monde girlie ! Ayant quatre garçons, je suis de plus en plus attachée à cet univers. Les paillettes me font penser au glamour, et font briller les yeux des petites filles qui y voient un monde féerique et de princesses. Les paillettes sont également synonymes pour moi de magie… La fée clochette avec sa poudre dorée… ou encore la magie des feux d’artifices qui scintillent dans le ciel et qui nous font nous exclamer des « Hooooooo » des « Haaaaaaaaa »

pills-paillettes-gelules-glitters

Ce qui peut paraître laid devient plus agréable, regardez ces gélules pailletées, elles donnent davantage envie d’être avalées, n’est-ce pas ?? Bon remarque avec des enfants ce n’est sûrement pas une bonne idée.

Quant aux plumes, bien-sûr elles vont feront penser au cabaret, aux oiseaux… Elles me font, quant à moi, penser à l’écriture : « Je prends ma plus belle plume pour vous écrire <3″. Les plumes représentent également pour moi, la légèreté, lorsqu’elles sont transportées par le vent, et la douceur lorsqu’elles viennent chatouiller notre visage. Au contraire du rose dans les paillettes, je vois davantage des plumes blanches comme les ailes d’une colombe ou celles d’un ange…

po2b4wmzMélangez les paillettes et les plumes et vous vous envolerez vers la poésie. J’ai pu remarquer que mes élèves (surtout des filles) adorent rajouter en animation ces deux ingrédients ! Mes garçons, à la maison, aiment aussi utiliser des colles colorées pailletées. Ils ont l’impression que cela rendent leurs créations plus belles… c’est sans doute pour cela que le hashtag que je vous ai cité me parle, car c’est ce que je souhaite pour mes enfants : un monde plus beau….

En attendant de vous lire je vous envoie une pluie de paillettes sur vous <3

pluie-paillettes

 

Au sujet de la partie « défi » il fallait :

Au fur et à mesure du temps et des expériences j’ai appris qu’il était important de parler, de dire ce que l’on ressent avant qu’il ne soit trop tard. Cela s’explique peut-être car je n’ai pas pu dire au revoir à certains proches… Quoiqu’il en soit dire aux gens que je les aime ou que je les apprécie, je le fais depuis un certain temps déjà… Même à mes élèves, je leur dis lorsqu’un cours a été plaisant avec eux. C’est la raison pour laquelle sans doute, je me suis basée sur la partie « écrite » cette semaine qui me semblait bien plus difficile à réaliser.

76b46775Une liste de ce que j’aime en moi, en lisant Sisco, je me dis qu’effectivement il ne faudrait pas faire l’impasse sur ce défi qui pourrait s’avérer utile ultérieurement…

  • ma gentillesse
  • ma douceur
  • ma patience
  • ma volonté
  • ma détermination
  • mon honnêteté
  • mon écoute
  • ma disponibilité
  • ma sensibilité
  • mon empathie
  • mon 6éme sens
  • physiquement c’est plus difficile ……..

Rendez-vous sur Hellocoton !

Attendre des jumeaux ! #TeamMultiples

 

11831733_1631570147124688_7065175633060184792_n

Attendre des jumeaux est bien souvent source de questionnement, de crainte et semble irréel. Après 9 ans en tant que maman de jujus, je peux dire maintenant que cela est une expérience extraordinaire, néanmoins cela n’a pas toujours été évident à vivre au quotidien, il faut bien l’avouer !

Nous avons découvert que j’attendais des jujus à l’écho du 1er trimestre ! Autant pour le 1er, on se posait la question de savoir s’il y en avait deux et bien cette fois-ci cela ne nous avait même pas traversé l’esprit ! Je me souviendrai toujours de cette journée…

En chemin, nous nous réjouissons, mon mari et moi de cette grossesse et rêvions de ce futur enfant : « Ça va être facile, avec notre grand tout s’est bien passé » « On a rien a racheté, car on a tout gardé »…

Arrive l’heure de l’écho, je m’installe, l’obstétricien passe la sonde sur mon ventre… Nous pose la question si j’avais déjà passé une écho avant celle-ci… Non, pourquoi ? Cela m’inquiète un peu. Puis le téléphone sonne, il répond en laissant la sonde sur mon ventre. Il raccroche et s’excuse pour ce contre-temps. Je lui réponds : « Ce n’est pas grave, on admire notre bébé. » et là il me lance : » Ha ? parce que moi j’en vois deux ! » Ho purée !!! Effectivement tout est en double !!! Il y a en un au-dessus de l’autre et on avait rien vu !! Me voilà prise d’un fou rire, mais c’était nerveux ! C’est pas possible, je rêve… nous n’avons pas de jumeaux dans nos familles…

A cet instant, je regarde mon mari et je me dis « Mon dieu il va s’enfuir ! » En sortant de la consultation, on s’est arrêté boire un verre au café du coin, histoire de nous remettre de nos émotions. J’ai pris un jus d’ananas pour me rappeler notre voyage de noce à Tahiti, et là les angoisses fusent ! Il faut qu’on déménage, l’appart est trop petit. Il faut changer de voiture, acheter un autre lit, transat, etc….

J’ai pleuré pendant 1 semaine, j’étais perdue entre la joie d’attendre deux enfants et la peur de pas savoir comment faire et si on allait réussir à s’en sortir ! J’étais consciente que cette grossesse devenait une grossesse à risque et que je devais faire très attention à moi. Les bébés pouvaient naître prématurément et j’avais peur d’être séparée d’eux à la naissance. Ayant vécu une premier accouchement difficile avec une césarienne en urgence et une séparation avec mon grand, je ne voulais pas revivre cela.

J’ai passé ma grossesse à m’inquiéter pour eux : est-ce que les deux grossissent bien ? Est-ce que tout se passe bien pour eux ?

J’ai eu une première angoisse avec le tri-test, j’ai été révélé à risque pour la trisomie 21… on me proposa une amniocentèse que j’ai refusé… je ne voulais pas prendre le risque de faire une fausse couche, et si un des deux était porteur de l’anomalie génétique, on ferait quoi ? Un obstétricien m’avait répondu que l’on pouvait retirer le fœtus malade mais au risque de perdre l’autre… ce n’etait pas inimaginable pour moi. Heureusement tout a été normal de ce côté là.

JUJU 6 MOIS ET DEMIEtre enceinte de jumeaux, c’est aussi avoir un risque de finir sa grossesse alitée… alors j’ai angoissé aussi là-dessus… car avec un bout de chou d’à peine 3 ans, il n’est pas toujours évident de pouvoir se reposer… et pourtant LE REPOS est le mot d’ordre à respecter !

J’ai relativement été assez en forme pendant ses 7 mois et demi, je prenais le bus pour me rendre à la maternité ce qui rendait malade ma mère. J’avais un tour de ventre d’1 mètre 23 ! Les 2 dernières semaines devenaient de plus en plus pénibles pour les déplacements et pour mon dos. Je portais une ceinture de maintien pour mon ventre afin de me soulager. Mon mari devait me rouler dans le lit et il a fallu mettre en place des stratégies pour se tourner dans celui-ci : le fameux 3 étapes. Les derniers jours, mes jambes avaient gonflé. Mon mari me les massait et m’aidait à les allonger.

Malgré ces angoisses et ces désagréments j’ai adoré être enceinte de mes jumeaux. De les voir se répondre lorsqu’un des deux gigotait dans mon ventre. Ils m’ont fait la surprise de choisir leur date de naissance, un matin dans mon lit j’ai senti que je perdais les eaux. C’était mjujusagique pour moi qui devais avoir une césarienne programmée. Je vous laisse découvrir le récit de leur naissance où j’ai eu la chance d’avoir un bel accouchement grâce à une équipe au top à la maternité des Lilas.

Alexandre et Aurélien sont nés le 03 janvier 2007 à 35 SA + 3 jours (soit 7 mois et demi de grossesse). Avec un poids de 2kg900 et 47cm chacun, nous avons eu la chance de ne pas être séparés et ce fût un véritable bonheur. Leur naissance restera un moment magique gravé dans ma mémoire et mon cœur.

pluie-d-etoiles

Voici les témoignages de mes copinautes de la Team Multiples :

Poulpettes à paillettes :   http://poulpettesapaillettes.com/grossesse-cesarienne-liberation/

Maman Double Mixtehttp://www.mamandoublemixte.fr/2016/01/jai-eu-des-jumeaux-grossesse-et.html

Parents de jumeaux :  http://www.parents-de-jumeaux.fr/le-blog/article/Acccouhement-premature-douceur

Twins And Us : http://www.twins-and-us.com/temoignage-grossesse-accouchement-jumeaux/

Maman Pouce : http://maman-pouce.com/2016/01/18/naissance-jumelles-accouchement-jumeaux-1/

Sweetdaddy http://www.sweetdaddy.fr/laccouchement-et-la-grossesse-chez-les-multiples/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Défi « Retrouver son enfant intérieur » #defiouecrit2016 semaine2

Je vous retrouve pour la semaine 2 du Défi ou écrit 2016, projet lancé par Agoyae pour une année sur la route de la bienveillance.

J’ai décidé cette semaine de me lancer dans la partie défi : écrire une lettre à l’enfant que j’étais et tous les matins m’adresser 4 messages positifs.

Chère moi,

Tu dois avoir onze ans et tu t’en veux d’une pensée que tu as eu la veille de ce 11 mai 1990. Tu n’avais pas encore réellement connu la perte d’un être cher et tu t’es alors demandée ce que cela changerait dans ta vie si quelqu’un de ta famille mourrait, puis tu as fermé les yeux et tu t’es endormie. Quand soudain, le téléphone sonna à quatre heures du matin et tu as entendu ta mère, en pleurs, prononcer ces mots à ton père : « C’est Papa ! Il est mort ! »

Tu as toujours cru que cela était de ta faute, mais je te rassure ce n’était pas le cas. Une simple coïncidence ou peut-être un pressentiment…N’ais pas  peur de tes pensées ou de ce que tu ressens. Ta grande sensibilité même si elle peut te faire mal parfois, est une force crois moi ! écoute toi, écoute tes ressentis, tu verras la plupart du temps toujours juste.

Comme beaucoup de personnes, tu feras de mauvaises expériences, mais cela ne fait pas de toi une mauvaise personne. Néanmoins il faudra apprendre à ne plus se laisser marcher sur les pieds.

Tu as énormément de volonté et tu es quelqu’un de déterminé ! Après de nombreux échecs à des concours, tu trouveras ta voie dans l’enseignement. Hélas, ton manque de confiance en toi et  ton défaut de vouloir sans cesse te justifier te porteront préjudice… Tu n’as rien à prouver à personne !

Les années passent et tu devras de nouveau faire face à la mort… celle de ton père… Tu regrettes de ne pas avoir passé plus de temps avec lui, tu ne pensais pas qu’il partirait si vite. Dis toi, que tu étais là et que tu l’as accompagné lors de son dernier souffle. Je suis fière de toi pour cela, de lui avoir tenu la main et de l’avoir rassuré du mieux que tu pouvais. Il serait également fière de la femme que tu deviens.

Tu es également une mère douce et aimante, tu auras 4 beaux garçons dont des jujus. Ne t’inquiète pas tu t’en sortiras ! Hélas je dois te dire que tu n’accoucheras jamais par voie basse, mais cela ne fait pas de toi une non-mère ou une non-femme, je vois plutôt une femme courageuse et toujours soucieuse du bien-être des autres.

Il faudra cependant que tu penses à toi de temps en temps et que tu acceptes l’aide que l’on peut t’apporter sans honte. Tu portes beaucoup de choses et cela se traduira par une grosse prise de poids… Lâche prise ma belle et recentre toi sur toi, car la bienveillance commence par soi-même !

Tu rencontreras ton mari à quinze ans et demi et je pense qu’il peut être fière de toi et qu’il a de la chance de t’avoir. « Tu es une belle personne, Leetha » c’est ce que tes amies n’arrêteront pas de te dire et tu es la dernière à t’en rendre compte. Je t’encourage à rester telle que tu es !

Ton entourage t’aime beaucoup, ami(e)s, famille et élèves aussi !

Je dois te mettre en garde contre les envieux et les narcissiques pervers ! Ils sont capable de faire des ravages pour leur avancement personnel. Il te faudra voir un psy pour comprendre comment agir avec ces gens qui ont réellement besoin d’un psy eux !

Je suis fière du chemin que tu vas parcourir, tu sais rebondir et te servir des mésaventures pour avancer. Sur ton chemin, tu rencontreras des personnes comme toi, tu auras des amitiés fortes, ces amies qui sont comme des sœurs pour toi.

Je ne suis pas inquiète, tu as une force et une empathie qui te pousseront vers le chemin le plus adapté pour toi et les tiens. Continue à dire ce que tu penses avec les formes que tu maîtrises et crois en toi.

Prends soins de toi,

Moi

Pour le 2éme défi il fallait choisir 4 messages :

J’ai choisi :

  • je t’aime exactement tel que tu es
  • je suis heureuse que tu veuilles être toi même
  • c’est normal que tu sois triste quand les choses ne se passent pas comme tu le voudrais
  • c’est bien que tu fasses les choses à ta manière

BILAN : je n’ai pas pris le temps de faire le 3éme défi et cela est bien dommage mais cela me fait réaliser qu’il faut se garder du temps pour soi où on oublie un peu notre quotidien. De réaliser le 1er défi, cela me fait prendre conscience du chemin parcouru et qu’en fin de compte, je suis toujours la même au fond de moi. Quant au 2éme défi, il permet de continuer le cheminement dans ce sens.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma p’tite liste pour 2016 #defiouecrit2016 semaine 1

J’ai découvert aujourd’hui un projet qui me parle beaucoup : des Rendez-vous entre blogueurs ou non chaque semaine pour tenter de relever un ou plusieurs défis et/ou un écrit afin de se connaître mieux et cheminer vers la bienveillance. Certains d’entre vous savent déjà que je suis prof et que j’ai eu l’occasion cette année d’animer une formation sur la pédagogie bienveillante. C’est donc naturellement que j’ai demandé à Agoaye si je pouvais rejoindre l’aventure ! Me voilà donc pour mon premier écrit vu que la 1ère semaine se termine aujourd’hui à 23h55 !!

Le thème général du mois de janvier est « renouer avec son passé », et il s’articulera autour de 4 semaines de défis et/ou écrit.

Premier thème écrit de la semaine 1 : La p’tite liste pour 2016 !

Effectivement c’est plutôt une bonne idée de se lancer dans une petite liste de (bonnes) résolutions, histoire de nous guider dans nos actions/projets.

Avoir des projets, nous permet déjà de nous placer dans une bonne dynamique, car moins on en fait et moins on a envie d’en faire …..

Voici donc les différents points que j’aimerai aborder cette année :

  1. Continuer sur ma perte de poids
  2. continuer mon cheminement vers la vraie Laure qui sommeille en moi depuis trop longtemps
  3. prendre soins de moi, car la bienveillance commence par soit même
  4. savoir mieux m’organiser pour garder une maison au top : donc gros travail à faire avec tous les hommes de la maison !!! mais une maison en ordre cela fait du bien au moral
  5. écrire plus souvent dans mon blog
  6. prendre le temps de prendre un café avec mes amies ou les personnes avec qui j’aimerai créer plus de lien
  7. commencer mon projet d’écrire un autre manuel scolaire
  8. peaufiner ma formation sur la pédagogie bienveillante
  9. prendre du temps avec mes enfants pour faire des activités, des sorties
  10. redécouvrir mon mari et prévoir des moments à deux sympa
  11. organiser le baptême de BB Ba
  12. faire un peu de sport
  13. savoir prendre du recul et se recentrer sur l’essentiel
  14. réaliser plus d’exercices de pleine conscience
  15. m’accorder du temps pour d’autres loisirs : lecture/dessin
  16. être moins sur les nerfs, moins fatiguée
  17. m’occuper de ma santé

 

pluie-d-etoiles

Voili, voilou ! Voici ma p’tite liste et vous ? Avez-vous fait la votre ??

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les efluent-mums : rêve ou réalité ? #efluent4

Le  vendredi 27 Novembre 2015, j’ai eu la chance de participer au spot des efluent-mums 4 ! Mais Kesako ? Chaque année depuis 4 ans, Parole de mamans organise une rencontre entre blogueurs/blogueuses qui influencent la sphère parentale. Au programme de cette journée : rencontre en chair et en os de nos copinautes, découverte des marques, des conférences et surtout des paillettes plein les yeux !

Alors oui, le temps esIMG_5424[1]t passé depuis ce 27 novembre, alors pourquoi écrire mon article que maintenant ?? Je crois que je voulais garder ce petit moment de bonheur pour moi dans un premier temps. J’étais sur mon petit nuage et je ne voulais pas y redescendre tout de suite !!

1 mois et demi après, cette journée me fait toujours autant rêver ! Je regarde régulièrement les vidéos, les articles et tout ce qui s’y réfèrent et je me sens bien. Je n’arrive pas encore à y croire que j’y étais et pourtant !

Ce 27 novembre a vraiment été une parenthèse dans ma vie de Maman qui m’a fait énormément de bien, je ne remercierai jamais assez Leslie et toute son équipe de m’avoir fait confiance.

Il est temps pour moi de vous partager l’histoire de ce grand événement de la blogosphère sur le thème des super héros !

Au petit matin, me voilà partie dans les transports en commun pour me rendre sur Paris, au Carreau du Temple : un magnifique endroit !IMG_5423[1]

Notre première mission était de ramener une rose blanche en hommage des victimes des attentats du 13 novembre 2015 qui s’est déroulé tout proche de ce lieu.

Il n’y en avait plus aucune dans le coin alors j’ai ramené un bouquet de fleurs blanches malgré tout.

Ma 2éme mission était de trouver les loges pour le défilé des supers mamans 😉 Je me suis dit que je voulais vivre pleinement cette journée : donc on tente tout 🙂 J’ai eu la chance d’être sélectionnée par l’équipe de Télévision style pour représenter une super maman <3

Cette préparation et ce défilé ont été magique !! Je l’ai fait !! Et pourtant j’étais morte de trouille… « Allais-je rentrer dans leur costume car je ne suis pas à un poids plume ? » « Vais-je réussir à marcher avec les talons ? »

Et puis les copines et l’équipe nous ont chouchouté et nous avons été bien coaché ! Alors on se redresse, on sourit et on est GOOOOOOO ^^ Je vous présente « Super Maman Gâteau »

IMG_5464[1]IMG_5465[1]

IMG_5467[1]

Je n’oublierai jamais ce moment, les encouragements et les compliments des copinautes. Merci encore à mes blogpines du défilé <3 On m’a trouvé jolie ^^ et j’étais si heureuse et fière d’y avoir participé, c’était une expérience extraordinaire !! Comme quoi même avec beaucoup de kilos en trop on peut être belle ! Cela m’a donné confiance en moi et depuis je suis souvent en robe et même au boulot ! Je me sens épanouie. J’aimerai pouvoir un jour revivre une telle expérience 🙂

Le défilé en image : merci Lolo Leblog <3

Je vais vous avouer un secret, je suis tombée lorsqu’on a fait le tour de quelques stands. La honte !! je vous jure pfff 🙁 Mais tout le monde a été gentil et on a même pris soins de moi. J’y ai vraiment fait de belles rencontres, je regrette cependant de ne pas avoir osé prendre plus de temps avec certaines d’entre vous, même pour un petit selfie 😉

Un petit clin d’œil à Cécile du Mâle de mère, Ludivine de Maman pas seulement, Maud de Babychou cuisine, Magali de The Mouse, Coco auteur du roman  Je reste zen, Aurélie de Maman et compagnie, Elodie de Wow mum, Aurélie des Mamans Winneuses, Laura de Bambins, Beauté et Futilité que je n’ai pas vu !!! Haaaaa je suis sûre que je vais en oublier !!!

Après le défilé, j’ai pu profiter de l’après-midi pour faire le tour des stands ! J’ai pu y découvrir des nouveautés au top qui peuvent faciliter la vie de maman, des produits pour prendre soins de nous <3, et surtout créer des liens avec nos marques coup de cœur. J’ai plein de belles choses à vous faire découvrir et des tests de produits à faire ! J’ai pu me faire chouchouter : massage du dos, des mains !! à en avoir les larmes aux yeux 🙂

Cette journée a aussi été marqué par une chanson écrite et composée par Ben Samama et film réalisé par Jonathan Teboul. Inspirée et chantée par 500 blogueurs parentaux et artistes  en hommage aux victimes des attentats et comme message d’espoir pour nos enfants. Je vous laisse découvrir : « Le faire pour toi  » A partager sans modération <3

La journée s’est terminée par une touche d’humour avec les Coquettes, puis musique et bonne humeur ont clôturé ce doux rêve avant de rentrer comme une princesse en UBER ! c’était trop la classe !!!

IMG_5435[1]IMG_5441[1]

Vous l’aurez compris les efluent-mums c’est magique ! J’ai vraiment pris conscience de la chance que j’ai eu de pouvoir être invitée à cet événement. On se dit que d’avoir pu vivre cela une fois dans sa vie c’est déjà génial et puis secrètement notre cœur rêve de pouvoir y être convié une seconde fois… Merci pour tout Parole de Mamans <3

Grâce à vous je me suis sentie comme une super maman le temps d’un instant <3

IMG_5434[1]IMG_5433[1]IMG_5448[1]

Rendez-vous sur Hellocoton !