Le souci du détail….essentiel ? ou superflu ? Un défi ou un écrit #42

le souci du détail

la découverte du thème de l’écrit “Le souci du détail…” de cette semaine 42 du projet d’Agoyae, les paroles d’une chanson me revinrent aussitôt en tête …

“C’est peut-être un détail pour vous
Mais pour moi, ça veut dire beaucoup”

Vous l’avez reconnu ?  Et oui  c’est “Il jouait du piano debout” de France Gall

Je ne pourrais vous dire justement pourquoi cela m’a marqué, je me souviens cependant que j’ai toujours eu un intérêt particulier pour ce que la plupart des gens remarque à peine.  Alors qu’à mes yeux ces détails discrets sont toujours apparus comme essentiels, pour d’autres, au regard plus rapide, ils passent pour superflus. Une différence de point de vue, sans nul doute… Pour certains, ce qui prévaut avant tout, est l’objet dans sa globalité. Tous les détails  auxquels l’objet final doit son histoire et sa réalité (forme, fonction, signification propre) sont volontiers relégués au rang de l’accessoire, bien souvent qualifiés d’éléments “non-importants”. Mais la notion de détail peut-elle réellement se réduire à cette supposée inutilité ? Néanmoins, un détail peut tout changer…

“Tout et rien à la fois, le détail est une notion paradoxale.”

Le souci du détail du point de vue ESSENTIEL

Dans certains cas, un détail peut faire la différence et peut nous mettre en alerte, nous indiquer un point qui cloche ou au contraire nous montrer qu’une personne est soignée ou attentionnée. Nous cacher des détails,  c’est aussi nous cacher  certainement des informations qui peuvent troubler nos représentations et notre jugement.

On peut également apprécier les détails dans un jeu, un film qui marqueront la qualité de la réalisation ou non.

Le souci du détail du point de vue SUPERFLU

Quelques fois et bien trop souvent s’attarder sur les détails peuvent nous bouffer la vie…details-icon-png-cc-by-3-0-it-1

  • “Pourquoi il a dit ceci ?”
  • “Pourquoi il ou elle a mis trois petits points à la fin de son texto ?”
  • “Pourquoi il ou elle a mis cinq minutes à répondre ?”
  • “Pourquoi cette moue ? ce regard ? ce sourire ?”

Cependant, Lâcher prise sur certains détails peut nous permettre de passer à autre chose, nous aider à prendre une décision.

pluie-d-etoiles

En bref, le souci du détail est une question de personnalité, de sexe aussi (les femmes sont plus attentives aux détails que les hommes) mais également d’environnement, de situation, d’occasion… Par contre, cette notion de souci du détail est peut-être juste une question de dosage. Qu’en pensez-vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

A mes élèves… le jour du bac #vismaviedeprof

A mes élèves…le jour du bac !

Souvent, on se pose la question sur le rôle de l’enseignant, son aboutissement… Par monts et merveilles on essaie d’atteindre l’excellence, le Saint Graal, mais pour quelle récompense ?bienveillance-wordle

Ce n’est hélas, pas la direction, ni l’administration qui vous donneront satisfaction. Tels des gérants d’entreprise, ils ne voient que les chiffres en oubliant l’humain… On ne fait pas prof pour la reconnaissance ou l’argent, c’est se leurrer… Alors pourquoi, s’obstiner dans cette voie ? Peut-être pour ceux qui sont à la base de notre profession : les élèves ?

Ce n’est pas toujours évident, et certains cours nous donneraient presque envie de démissionner, mais la plupart du temps c’est un chouette moment de partage !

Aujourd’hui, est un grand jour pour eux, pour moi aussi : l’Épreuve du bac de notre matière !

On découvre avec fièvre le sujet ! Est-ce que mes pronostics seront justes ? Auront-ils suivi nos conseils jusqu’au bout ? Une part de leur chemin doit commencer par eux, il ne faut pas l’oublier…

Je suis là, assise, de surveillance, et je les regarde plancher sur le sujet. Ce sujet pour lequel nous les avons tellement préparés. Je n’ai pas tous mes élèves dans cette salle, mais je suis passée les encourager et leur dire par un regard que je crois en eux !

Derniers conseils :

  • restez attentif, concentré,
  • prenez le maximum de temps,
  • lisez bien les consignes, les documents,
  • servez-vous de votre expériences en stage,
  • soyez logique et faites preuve de réflexion,
  • soyez précis dans vos réponses pour gagner le maximum de points.

Certaines ont été soulagé que je sois présente dans leur salle, comme une présence rassurante… Comme quoi un climat scolaire bienveillant favorise le bien être de l’élève. Elles étaient vraiment stressées et paniquées prenant enfin conscience de l’enjeu. Lorsque d’un coup, me vient avec une élève la même idée : une mini séance de relaxation afin de les aider à se recentrer sur elle-même. Je leur avais déjà montré une ou deux fois en cours :

En position de l’attention (pieds à plat sur le sol, les mains sur les genoux et le dos décollé du dossier), faire un scan du corps en partant des pieds jusqu’à la tête et prendre conscience du moment présent, de nos sensations, en se concentrant sur notre respiration et notre environnement.

Un peu de zénitude dans ce monde de brut !

L’heure approche… Elles se concentrent petit à petit, je sens leur inquiétude. J’ai confiance… elles le savent… Les sujets sont distribués. Tout comme elles, je suis fébrile à l’idée de découvrir le sujet. Mes prédictions sont justes ! J’espère qu’elles vont assurer.

Cela fait 1h30 qu’elles rédigent… je suis soulagée de les voir s’accrocher… Néanmoins, l’une d’entre elles ne se met pas au travail… le stress…

Je les regarde une à une et je me souviens de chaque instant passé avec elles pendant ces 2 ou 3 ans : leur changement, leur maturité, nos prises de bec, nos moments d’émotions, nos échanges, nos rires et nos remises en ordre…Certaines reviennent de loin, d’autres ont toujours été celles qu’elles sont aujourd’hui.13442235_498497497016331_7572868491096994280_n

Dans tous les moments difficiles que l’on peut rencontrer dans la profession, les élèves restent et resteront toujours la source de mon travail. Je souhaite préserver ce qui me relie au plaisir de l’enseignement : cette relation prof/élèves, cette relation humaine avec ses bons et moins bons côtés. Je veux garder en tête, toutes les attentions de mes élèves, comme aujourd’hui, où l’une d’entre elles m’a ramené du riz pakistanais fait maison !

Je veux et je dois garder en mémoire ce qui fait de moi une enseignante avant tout et continuer à prendre plaisir à enseigner si je ne veux pas me perdre dans la médisance et la malveillance…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Douceur du temps… #defiouecrit2016 semaine 21

Bannière-copie

b01a36a7Douceur du temps… moment où le temps qui passe nous paraît plus serein… Il m’aura fallu plusieurs semaines pour retrouver cette sensation et revenir enfin vers vous avec le beau projet d’Agoaye ! Je pense me pencher malgré tout sur les semaines passées, car cela permet vraiment de prendre un temps pour soi. Néanmoins je n’ai pas culpabilisé de ne pas suivre le rythme, car l’esprit de ce projet est de rester dans la bienveillance et surtout vis-à-vis de soi-même…

 Douceur du temps… douceur de la vie qui passe sans soucis où on profite du moment présent. Ce temps de pleine conscience  où notre corps et notre esprit se sentent en harmonie à l’instant T. Ces moments où on prend le temps… Comme si on était spectateur d’une scène où les acteurs se sentent bien.

Ces instants de plénitude sont précieux, car de nombreux passages tumultueux viennent ternir cette douceur : le4saisons4 stress au quotidien, un imprévu, un accident, une maladie….

Pour rester dans cette sensation de bien-être il faut pouvoir se ressourcer, la nature peut nous y aider. Tirer profit de ce que nous offre celle-ci, apprécier chaque jour, chaque mois, chaque saison… L’arbre est toujours en vie, il a su s’adapter à chaque période de l’année. J’ai même lu qu’enlacer un tronc d’arbre faisait un bien fou ! Avez-vous déjà tenté l’expérience ?

La douceur du temps, me fait également penser aux traces que ce dernier peut laisser sur un visage, lorsque nous vieillissons, la sagesse qui peut en découler petit à petit… Ces moments de bonheur si précieux… Peut-être est-ce à nous de faire en sorte que le temps ne soit que douceur et non anxiogène ?

3351135215

Vivre pleinement chaque instant présent, laisser le temps atténuer nos blessures… Prendre le temps de prendre le temps, chérir chaque moment passer avec l’autre…

Voici, sûrement le secret pour apporter un soupçon de douceur dans ce monde où l’on vit à cent à l’heure la tête dans le guidon sans prendre le temps de vivre tout simplement …

pluie-d-etoiles

Rendez-vous sur Hellocoton !

Paroles bienveillantes envers soi #défiouécrit2016 – semaine 5

une année de bienveillance

Paroles bienveillantes envers soi : le défi de cette semaine 5 du grand projet de bienveillance pour 2016 : un défi ou un écrit organisé par Agoyae.

paroles bienveillantes

Je devais réaliser une liste comprenant toutes les jolies phrases que l’on a pu me dire et qui m’a fait plaisir d’une couleur et dans une autre : les phrases que j’aimerais entendre et que l’on ne m’a pas encore dit.

♥  Les paroles bienveillantes que j’ai eu la chance de recevoir

  • “Nous avons besoin de personnes de valeur et vous êtes une personne de valeur” = lors de mon premier poste d’enseignante, le proviseur pour me dire qu’il espérait que je sois de nouveau nommée dans son établissement.
  • “Tu es une belle personne” = mes amis en règle général
  • “Je t’aime, Maman” = le premier je t’aime est magique !
  • “Le discours de mon père lors de mon mariage”
  • “Je suis fière de ma femme” = lors de mon premier accouchement où j’ai eu une césarienne en urgence
  • “Les ondes positives que j’ai laissées” = dans la chambre de la maternité lorsque j’ai accouché de mes jujus avec encore une césarienne
  • “Les compliments lorsque j’ai fait un bon repas”
  • “Tu es comme ma sœur de cœur” de mes amies proches
  • “Vous êtes une prof en or, ne changez pas !” = mes élèves
  • “Merci”

♥ Les paroles que j’aimerais entendre :

  • “Laisse, je m’occupe de tout, repose toi” = de temps en temps de la part de mon mari lorsque je suis vraiment HS
  • “On peut t’aider ?” de mes garçons à la maison
  • “J’ai vraiment de la chance de t’avoir”

Bon en fait, je n’en vois pas d’autre… j’espère simplement un peu d’aide au quotidien pour éviter de tout porter constamment.

♥ Les affirmations des deux couleurs que j’ai choisi de me répéter chaque matin :

“Tu es une belle personne” et “J’ai vraiment de la chance de t’avoir”

Bilan : Ce défi me fait prendre conscience que j’ai “encore” besoin de reconnaissance. Etre rassurée dans ce que l’on entreprend, être sûre de faire ce qu’il faut au quotidien et surtout quand il y a des décisions importantes à prendre. Au vu des phrases que j’ai mis en avant cette reconnaissance me semble plus importante auprès des miens pour être sûre de ne pas les décevoir. Je sais que cette crainte est erronée mais je suis soucieuse du bien-être de ceux qui m’entourent. Il faut cependant ne pas s’oublier….

En conclusion les paroles bienveillantes que l’on peut recevoir ou que l’on peut donner sont importantes et nécessaires pour chacun d’entre nous… Il est toujours plaisant de prendre en considération l’autre et ainsi créer un climat serein…

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelle serait notre dernière pensée ? #tablerondedemams

“Quelle serait notre dernière pensée ?”11992065_1481774732117448_1104371742_n

Coucou Les Mam’s,

Voici un sujet bien difficile ce mois-ci pour cette table ronde de Mam’s organisée par Cécile du Mâle de Mère !

“Quand j’aurais perdu ce que l’on a de plus précieux, le temps, que dirais-je à ceux que j’ai aimé et surtout à moi même ?”

Chère moi, mes chers enfants,

J’espère que j’aurai l’occasion de t’écrire cette lettre lorsque je serai bien vieille, que j’aurai vu mes enfants grandir, devenir des hommes, et avoir la joie d’être une super Mamie !

Il sera d’ailleurs bien dommage de t’écrire une fois seulement que le temps me soit compté. J’aimerai te dire de ne pas avoir peur que je pense que tu seras prête. Bien souvent on a des craintes, on a peur de la mort, ou tout simplement de l’inconnu mais en fait cette peur nous l’avons car nous sommes tout simplement pas prêt… J’espère alors que je vais avoir peur encore pendant longtemps. Cette lettre pourrait rejoindre celle que je t’ai écrite enfant lors du projet #défiouécrit2016 d’Agoyae

Je pense que je pourrai être fière de ce que j’ai accompli. Ce qui sera sans doute plus difficile pour moi c’est de m’adresser aux gens que j’aime et surtout mes enfants. Ma grande peine c’est de penser qu’un jour hélas ma disparition vous chagrinera. Heureusement vous êtes quatre et il faudra rester souder et garder au fond de vous la valeur de la famille que l’on espère vous avoir transmis. Vous devrez alors veiller chacun sur vous.

J’espère qu’il restera votre père car égoïstement cela sera quelque chose que je n’aurai pas à vivre, ni à gérer (pour une fois 😉 )

Vous avoir eu, mes enfants, a été mon plus grand bonheur même si souvent la fatigue m’a marqué de nombreuses années… mais de vous voir vu changer et devenir des adultes a été le plus cadeau.

Je me souviens qu’à la naissance de Tristan, avec Papa, on s’est dit qu’on avait sans doute réaliser le sens de notre vie. Bien sûr, il ne sera pas forcément simple tous les jours de ne plus me voir ou m’entendre mais je serais toujours là, en vous, et je vivrais à travers vous. Je le sais par expérience depuis le décès de votre grand-père.

Quand sera venu le temps pour moi de fermer les yeux, je m’endormirai avec tout le bonheur que vous m’aurez procuré. Tous ces instants passés ensembles, ces moments de complicité mais aussi de coup de gueule.

J’ai toujours aimé par moment prendre du recul et observer nos scènes de famille et juste vous regarder… je sentais alors mon cœur se remplir d’amour et de fierté.

Ce que je regrette le plus, cependant, c’est de vous avoir trop souvent montré une maman fatiguée lorsque vous étiez petits. Je vous ai aussi un peu trop couvé et vous avez su en profiter !

Soyez fier de vous mes loulous et vivez pleinement votre vie. J’espère au plus profond de moi qu’elle vous sera douce et remplit de bonheur. Je ne suis pas dupe, je sais également que même dans mon monde de bisounours, il y aura vraisemblablement des coups durs, je souhaite simplement qu’à ces moments là vous soyez bien entourés.

Je vous aime d’un amour inconditionnel, même si vous avez su par moment être énergivore vous avez été également ma plus grande force… Merci…

76b46775

Voilà peut-être ce que serait ma dernière pensée…et pour vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

“Plumes et paillettes” #defiouecrit2016 semaine3

Nous voici à la semaine 3 du “défi ou écrit 2016”  organisé par Agoyae “une année de bienveillance“.

J’ai décidé pour cette semaine de me lancer dans la partie écrite sur le thème “Plumes et paillettes”. 

Ce qui m’a attiré dans ce thème c’est surtout les paillettes. Il y a peu, j’ai lu chez l’une d’entre vous (elle se reconnaîtra peut-être) ce hashtag : #UnJourLeRoseEtLesPaillettesDominerontLeMonde‬. Et là ce fût la révélation !! Un monde remplit de joie, de légèreté, de douceur et de couleurs ! Je l’admets que je vis dans un monde de Bisounours, mais cela fait du bien de s’échapper, de temps en temps, lorsqu’on voit la cruauté et la folie des hommes.

Les paillettes avec leurs reflets étincelant nous plonge dans les étoiles. Rajoutons-y un peu de rose et nous voilà dans le monde girlie ! Ayant quatre garçons, je suis de plus en plus attachée à cet univers. Les paillettes me font penser au glamour, et font briller les yeux des petites filles qui y voient un monde féerique et de princesses. Les paillettes sont également synonymes pour moi de magie… La fée clochette avec sa poudre dorée… ou encore la magie des feux d’artifices qui scintillent dans le ciel et qui nous font nous exclamer des “Hooooooo” des “Haaaaaaaaa”

pills-paillettes-gelules-glitters

Ce qui peut paraître laid devient plus agréable, regardez ces gélules pailletées, elles donnent davantage envie d’être avalées, n’est-ce pas ?? Bon remarque avec des enfants ce n’est sûrement pas une bonne idée.

Quant aux plumes, bien-sûr elles vont feront penser au cabaret, aux oiseaux… Elles me font, quant à moi, penser à l’écriture : “Je prends ma plus belle plume pour vous écrire <3″. Les plumes représentent également pour moi, la légèreté, lorsqu’elles sont transportées par le vent, et la douceur lorsqu’elles viennent chatouiller notre visage. Au contraire du rose dans les paillettes, je vois davantage des plumes blanches comme les ailes d’une colombe ou celles d’un ange…

po2b4wmzMélangez les paillettes et les plumes et vous vous envolerez vers la poésie. J’ai pu remarquer que mes élèves (surtout des filles) adorent rajouter en animation ces deux ingrédients ! Mes garçons, à la maison, aiment aussi utiliser des colles colorées pailletées. Ils ont l’impression que cela rendent leurs créations plus belles… c’est sans doute pour cela que le hashtag que je vous ai cité me parle, car c’est ce que je souhaite pour mes enfants : un monde plus beau….

En attendant de vous lire je vous envoie une pluie de paillettes sur vous <3

pluie-paillettes

 

Au sujet de la partie “défi” il fallait :

Au fur et à mesure du temps et des expériences j’ai appris qu’il était important de parler, de dire ce que l’on ressent avant qu’il ne soit trop tard. Cela s’explique peut-être car je n’ai pas pu dire au revoir à certains proches… Quoiqu’il en soit dire aux gens que je les aime ou que je les apprécie, je le fais depuis un certain temps déjà… Même à mes élèves, je leur dis lorsqu’un cours a été plaisant avec eux. C’est la raison pour laquelle sans doute, je me suis basée sur la partie “écrite” cette semaine qui me semblait bien plus difficile à réaliser.

76b46775Une liste de ce que j’aime en moi, en lisant Sisco, je me dis qu’effectivement il ne faudrait pas faire l’impasse sur ce défi qui pourrait s’avérer utile ultérieurement…

  • ma gentillesse
  • ma douceur
  • ma patience
  • ma volonté
  • ma détermination
  • mon honnêteté
  • mon écoute
  • ma disponibilité
  • ma sensibilité
  • mon empathie
  • mon 6éme sens
  • physiquement c’est plus difficile ……..

Rendez-vous sur Hellocoton !

Défi de Novembre : jour 10 = mon livre de chevet du moment

10473747_1668008520092299_2708007608478952911_n (1)

 

J’ai deux livres en cours de route :

celui-ci :

La Chute du Gouverneur (The Walking Dead Tome 3, Volume 2)

Si vous aimez la série “Walking Dead” dont Puce à la Rillette parle avec passion dans son article ici , il existe une version roman en plus des bandes dessinées, voici donc le dernier sur le Gouverneur :p

et celui-ci :


Cinquante nuances de Grey

Bon, je sais, je suis un peu à la bourre pour ce dernier, mais beaucoup d’amies m’en ont parlé avec fougue :p

Et vous, les avez-vous déjà lu ???

logo-defi-novembre

Pour découvrir le livre des copinautes c’est ici 

Rendez-vous sur Hellocoton !