Une parole bienveillante envers les autres #défiouécrit2016 – S6

La semaine dernière nous nous sommes penchés sur le défi « une parole bienveillante envers soi-même »  et si on avait cette parole envers les autres ? C’est le défi de cette semaine 6 du projet d’Agoyae 

Ce défi a été facile à mettre en place car je suis plutôt bienveillante en règle générale. Le compliment par jour, je peux facilement le faire auprès de mes élèves lorsqu’un cours s’est bien passé ou par rapport à leur travail ou leur attitude.

Ayant vécu des événements difficiles, j’ai réalisé qu’il était important de dire aux personnes qui nous entourent que l’on tient à eux, de les remercier.

J’ai dit aujourd’hui à une amie et collègue que j’avais de la chance de l’avoir à mes côtés et qu’elle était un véritable soutien et que je la remercie pour cela.

Je suis quelqu’un d’assez souriant. J’ai pu tester le pouvoir du sourire…. Auprès de mes élèves, de mon entourage, pour rassurer, pour mettre en confiance. Avec le sourire, le regard se pose également plus bienveillant. Le sourire permet de communiquer sans parole parfois… Il s’entend même lorsqu’on est au téléphone.

« Sourire trois fois tous les jours rend inutile tout médicament », dit un proverbe chinois. « Le sourire que tu envoies revient vers toi », dit un proverbe hindou. Et Mère Teresa ajoutait: « Nous ne ne saurons jamais tout le bien qu’un simple sourire peut être capable de faire« .

Sourire  c’est se mettre quasi-instantanément dans un état d’esprit plus heureux pour soi et pour les autres.

D’un point de vue plus scientifique, l’action de sourire entraîne la sécrétion d’endorphines (les hormones à l’origine du sentiment de bien-être). Sourire améliore ainsi la circulation sanguine dans le visage et a un effet positif direct sur la confiance en soi.

Sourire est contagieux, souriez à un inconnu dans la rue, il vous sourira en retour, cela peut vraiment changer l’atmosphère et je le vois en classe.

Vous l’aurez compris « sourire » est mon arme secrète et pour vous ??

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Paroles bienveillantes envers soi #défiouécrit2016 – semaine 5

une année de bienveillance

Paroles bienveillantes envers soi : le défi de cette semaine 5 du grand projet de bienveillance pour 2016 : un défi ou un écrit organisé par Agoyae.

paroles bienveillantes

Je devais réaliser une liste comprenant toutes les jolies phrases que l’on a pu me dire et qui m’a fait plaisir d’une couleur et dans une autre : les phrases que j’aimerais entendre et que l’on ne m’a pas encore dit.

♥  Les paroles bienveillantes que j’ai eu la chance de recevoir

  • « Nous avons besoin de personnes de valeur et vous êtes une personne de valeur » = lors de mon premier poste d’enseignante, le proviseur pour me dire qu’il espérait que je sois de nouveau nommée dans son établissement.
  • « Tu es une belle personne » = mes amis en règle général
  • « Je t’aime, Maman » = le premier je t’aime est magique !
  • « Le discours de mon père lors de mon mariage »
  • « Je suis fière de ma femme » = lors de mon premier accouchement où j’ai eu une césarienne en urgence
  • « Les ondes positives que j’ai laissées » = dans la chambre de la maternité lorsque j’ai accouché de mes jujus avec encore une césarienne
  • « Les compliments lorsque j’ai fait un bon repas »
  • « Tu es comme ma sœur de cœur » de mes amies proches
  • « Vous êtes une prof en or, ne changez pas ! » = mes élèves
  • « Merci »

♥ Les paroles que j’aimerais entendre :

  • « Laisse, je m’occupe de tout, repose toi » = de temps en temps de la part de mon mari lorsque je suis vraiment HS
  • « On peut t’aider ? » de mes garçons à la maison
  • « J’ai vraiment de la chance de t’avoir »

Bon en fait, je n’en vois pas d’autre… j’espère simplement un peu d’aide au quotidien pour éviter de tout porter constamment.

♥ Les affirmations des deux couleurs que j’ai choisi de me répéter chaque matin :

« Tu es une belle personne » et « J’ai vraiment de la chance de t’avoir »

Bilan : Ce défi me fait prendre conscience que j’ai « encore » besoin de reconnaissance. Etre rassurée dans ce que l’on entreprend, être sûre de faire ce qu’il faut au quotidien et surtout quand il y a des décisions importantes à prendre. Au vu des phrases que j’ai mis en avant cette reconnaissance me semble plus importante auprès des miens pour être sûre de ne pas les décevoir. Je sais que cette crainte est erronée mais je suis soucieuse du bien-être de ceux qui m’entourent. Il faut cependant ne pas s’oublier….

En conclusion les paroles bienveillantes que l’on peut recevoir ou que l’on peut donner sont importantes et nécessaires pour chacun d’entre nous… Il est toujours plaisant de prendre en considération l’autre et ainsi créer un climat serein…

 

 

 »

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelle serait notre dernière pensée ? #tablerondedemams

« Quelle serait notre dernière pensée ? »11992065_1481774732117448_1104371742_n

Coucou Les Mam’s,

Voici un sujet bien difficile ce mois-ci pour cette table ronde de Mam’s organisée par Cécile du Mâle de Mère !

« Quand j’aurais perdu ce que l’on a de plus précieux, le temps, que dirais-je à ceux que j’ai aimé et surtout à moi même ? »

Chère moi, mes chers enfants,

J’espère que j’aurai l’occasion de t’écrire cette lettre lorsque je serai bien vieille, que j’aurai vu mes enfants grandir, devenir des hommes, et avoir la joie d’être une super Mamie !

Il sera d’ailleurs bien dommage de t’écrire une fois seulement que le temps me soit compté. J’aimerai te dire de ne pas avoir peur que je pense que tu seras prête. Bien souvent on a des craintes, on a peur de la mort, ou tout simplement de l’inconnu mais en fait cette peur nous l’avons car nous sommes tout simplement pas prêt… J’espère alors que je vais avoir peur encore pendant longtemps. Cette lettre pourrait rejoindre celle que je t’ai écrite enfant lors du projet #défiouécrit2016 d’Agoyae

Je pense que je pourrai être fière de ce que j’ai accompli. Ce qui sera sans doute plus difficile pour moi c’est de m’adresser aux gens que j’aime et surtout mes enfants. Ma grande peine c’est de penser qu’un jour hélas ma disparition vous chagrinera. Heureusement vous êtes quatre et il faudra rester souder et garder au fond de vous la valeur de la famille que l’on espère vous avoir transmis. Vous devrez alors veiller chacun sur vous.

J’espère qu’il restera votre père car égoïstement cela sera quelque chose que je n’aurai pas à vivre, ni à gérer (pour une fois 😉 )

Vous avoir eu, mes enfants, a été mon plus grand bonheur même si souvent la fatigue m’a marqué de nombreuses années… mais de vous voir vu changer et devenir des adultes a été le plus cadeau.

Je me souviens qu’à la naissance de Tristan, avec Papa, on s’est dit qu’on avait sans doute réaliser le sens de notre vie. Bien sûr, il ne sera pas forcément simple tous les jours de ne plus me voir ou m’entendre mais je serais toujours là, en vous, et je vivrais à travers vous. Je le sais par expérience depuis le décès de votre grand-père.

Quand sera venu le temps pour moi de fermer les yeux, je m’endormirai avec tout le bonheur que vous m’aurez procuré. Tous ces instants passés ensembles, ces moments de complicité mais aussi de coup de gueule.

J’ai toujours aimé par moment prendre du recul et observer nos scènes de famille et juste vous regarder… je sentais alors mon cœur se remplir d’amour et de fierté.

Ce que je regrette le plus, cependant, c’est de vous avoir trop souvent montré une maman fatiguée lorsque vous étiez petits. Je vous ai aussi un peu trop couvé et vous avez su en profiter !

Soyez fier de vous mes loulous et vivez pleinement votre vie. J’espère au plus profond de moi qu’elle vous sera douce et remplit de bonheur. Je ne suis pas dupe, je sais également que même dans mon monde de bisounours, il y aura vraisemblablement des coups durs, je souhaite simplement qu’à ces moments là vous soyez bien entourés.

Je vous aime d’un amour inconditionnel, même si vous avez su par moment être énergivore vous avez été également ma plus grande force… Merci…

76b46775

Voilà peut-être ce que serait ma dernière pensée…et pour vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Test : aspiration/lavage aqua+ allergy/family – Aspirateurs Thomas

Aspiration et lavage en même temps ?? C’est possible grâce à l’aspirateur Aqua+ Allergy et Family deallergyundfamily_gross_0s Aspirateurs Thomas ! Quel gain de temps et d’énergie ! L’assurance également d’obtenir une maison plus saine grâce au système aquafilter gardant bien enfermé la poussière, ne fait que confirmer mon attachement pour ce bel appareil !

En effet, tapis, moquettes, sols, coussins, ne subissent pas seulement poussières et acariens, ils sont également salis au fils du temps ou tachés accidentellement (surtout avec des enfants !). Parquet et carrelages subissent également diverses salissures et c’est plutôt révolutionnaire de pouvoir profiter du passage de l’aspirateur pour donner un véritable coup de fraîcheur grâce à un nettoyage humide.

AQUAALLFAMILY-05-43

Plusieurs éléments rendent possible cette fonction :

  • L’injection de produit nettoyant pour détacher la saleté au cœur des fibres
  • Une aspiration puissante des résidus extraits des fibres par l’agent nettoyant
  • La filtration par eau des impuretés solides ou liquides ayant été aspirées
  • L’évacuation de l’eau contenant les résidus et agents allergènes aspirés
  • La présence de brosses spécialement adaptées aux sols durs, aux parquets et aux tapis
  • Des suceurs spécialement adaptés aux sols durs et aux coussins

cc_PROTEXX10-43

Le shampoing adapté est économe et sent bon le frais. Il a réussi à retirer l’odeur de vomito laissé lors d’un épisode récent de gastro par mes loulous sur la moquette ! Il est compatible avec tous les aspirateurs-laveurs et nettoyeurs à vapeur de THOMAS.

Il est vendu par lot de 2 bouteilles de 1 litre au prix de 19 euros sur UBALDI 

Je vous laisse découvrir en image, le test de cette fonction aspiration/lavage

pluie-d-etoiles

Point + 

  • maniabilité
  • gain de tempsaqua_multiclean_logo
  • gain d’énergie
  • sent bon
  • sensation de fraîcheur et d’un environnement assaini
  • montage facile
  • utilisation instinctive

Point –

  • Contenance du bac de l’aspirateur peut-être pas assez grand (un bac plus grand en option pourrait être intéressant)
  • un seul même parfum pour le shampoing (plusieurs senteurs pourraient être sympa)

pluie-d-etoiles

Retrouvez  :  
L’intégralité des produits Thomas sur :
N’oubliez pas de suivre toutes les actualités sur :
Rendez-vous sur Hellocoton !

« Savoir pardonner » #DéfiOuEcrit2016 – semaine 4

Savoir pardonner, en voilà une action bien difficile à mener jusqu’au bout ! Pardonner signifie qu’il faut mettre de côté ce que l’on ressent vis-à-vis de la personne qui nous a fait du mal. C’est accepter ce qui s’est passer et aller au-delà pour continuer à avancer. Pardonner c’est savoir faire preuve de maturité, d’humilité, c’est montrer un sentiment bien plus fort que la haine… Voici le thème du défi de la semaine 4 du projet : « Un défi ou un écrit 2016 » d’Agoyae.

9673f65f8776026024c8319ede1e39cb

Je pense avoir su pardonner un bon nombre de fois dans ma vie, néanmoins je trouve important de se rappeler que ceci est une force et non l’inverse ! Il me reste encore une personne à qui je dois pardonner ses actes mais elle se pense au dessus de tout et ne se sent pas à l’origine de tout le mal qu’elle a semé… Comprendrait-elle mon pardon ?? Elle est loin physiquement et j’espère que je ne la reverrai jamais …

C’est la raison pour laquelle Je vais me concentrer dans ce billet sur les différentes citations de Mahatma Gandhi qui me touchent le plus.

« Le bonheur, c’est quand ce que vous pensez, ce que vous dites, et ce que vous faites sont en harmonie. » ou encore « Il est facile de se tenir avec la foule. Il faut du courage pour rester seul »

Rester égal et honnête avec soi-même. A deux reprises dans ma vie, choisir le « camp » des plus forts auraient été plus facile mais j’ai décidé de rester fidèle à moi-même, au jour d’aujourd’hui, je ne regrette pas ce choix, même si cela a été difficile et douloureux par moment.

« Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre éternellement. »

Personne ne sait combien de temps il vivra. Autant vivre le plus intensément possible en gardant en tête qu’il est toujours possible de s’améliorer et à apprendre des autres. Cette citation me permet de rester humble.

« Lorsque je désespère, je me rappelle qu’à travers toute l’histoire la voie de la vérité et de l’amour ont toujours gagné. Il y a eu des tyrans et des meurtriers, et pour un temps, ils peuvent sembler invincibles, mais à la fin, ils tombent toujours. Pensez-y – toujours. »

Cette citation me parle beaucoup en ces temps meurtris par le terrorisme et m’aide à garder espoir pour un avenir plus paisible

« Chaque nuit, quand je vais dormir, je meurs. Et chaque matin, quand je me réveille, je renais. »

Alexandre JOLLIEN dont je suis fan utilise aussi cette expression. Une belle manière de se dire qu’il faut vivre dans le présent, sans s’encombrer du passé.

« Lorsque vous êtes confronté à un opposant. Conquérez-le avec amour. » ou encore « D’une manière douce, vous pouvez brasser le monde. »

Ma douceur a toujours été une force. Je me souviens encore très bien, lorsque j’ai été surveillante d’externat dans un lycée professionnel dans le 93, réussir à me faire respecter par des élèves plus « imposants » que moi par mon regard juste et bienveillant. Cela fonctionne encore auprès de mes élèves.

QuoiqGANDHI_MESSAGEu’il en soit je pense que cette dernière citation, nous pousse à aller toujours plus loin, à tirer parti de nos erreurs. Tirer le meilleur de soi-même c’est sûrement y trouver la capacité de savoir pardonner

pluie-d-etoiles

Et vous ? Avez-vous une citation préférée dans celles abordées dans ce billet

ou vous parlent-elles aussi ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les parents et l’école

macaron-rdv-educationLes parents et l’école est le thème abordé pour ce rendez-vous du jeudi de l’éducation organisé par Wonder Mômes.  

Lors de ce billet, je vais utiliser ma double casquette : celle de parent d’élève et celle d’enseignante en lycée professionnel. La place des parents à l’école est une question incontournable également lorsqu’on passe les concours d’enseignant mais je pense également à l’examen du CAP Petite Enfance.

Les parents et l’école ont une mission commune : la réussite de  l’éducation des jeunes. Ces derniers sont des membres à part entière de la communauté éducative et le rôle est défini par la loi qui leur reconnaît deux droits :

  • le droit d’information et d’expression : être régulièrement informés du comportement de leur enfant et de ses résultats scolaires (réunions, bulletins scolaires,…)
  •  le droit de participation : participer grâce leurs représentants aux conseils d’école, aux conseils d’administration des collèges et des lycées ainsi qu’aux conseils de classe. Ils peuvent également s’impliquer dans la vie de l’école ou de l’établissement (accompagner lors des sorties, aider lors d’activités, organiser des ventes diverses pour aider à financer un projet par-exemple…)

Le dialogue avec les enseignants est primordial et doit être encouragé le plus souvent possible. Pendant quelques années, j’ai participé à une liste de parents d’élèves élus. J’ai pu remarquer que les parents en école maternelle et primaire sont énormément présents et investis. Ils ont pu mener des actions pour créer une classe, mettre en place des ventes de gâteaux et de livres afin de pouvoir diminuer le budget de chaque famille lors des sorties de fin d’années. Porte-parole des parents, les élus font remonter des questions lors du conseil d’école afin de faire avancer l’établissement et s’assurer de la sécurité et du bien-être des enfants.

Hélas, arrivée au lycée, je trouve que la place des parents est beaucoup moins présente.  Je ne sais pas trop les raisons : établissement qui n’est plus à proximité ? Les adolescents mettent-ils les parents à l’écart ? Le manque de temps ? La taille de l’établissement ? La multiplication des 863313903enseignants ?

En tant qu’enseignante j’essaie de redonner au maximum cette place aux parents. Comment ? = Lors de la réunion en septembre, lors de la remise des bulletins, lors d’appel téléphonique et/ou de rendez-vous lorsqu’il y a un soucis…

Il n’est pas toujours évident de rencontrer tous les parents, certains sont même en colère après le système… Néanmoins, j’essaie toujours d’instaurer un dialogue et être dans la compréhension. Je pratique la pédagogie bienveillante, ce qui me permet d’obtenir une relation de confiance avec les élèves. Je constate alors que les parents me font également confiance en retour. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de rencontrer l’enseignant de son enfant. On a peur d’être jugé, et cela peut faire écho à notre propre histoire. On est également inquiet au sujet de l’orientation de nos enfants. Il ne faut donc pas hésiter à demander un rendez-vous avec le ou les professeur(s).

Les parents et l'école
Un climat scolaire serein favorise la réussite des élèves et leur donne envie d’aimer l’école. La cohérence des propos et l’encadrement permettent de les guider au mieux. Enseignants et parents ont besoin de l’un et l’autre et de travailler dans la main afin d’accompagner au mieux nos enfants.

Parfois (bien trop souvent hélas), certains parents vont contredire le représentant éducatif, s’opposer aux éventuelles sanctions. Dans ces cas là, l’enseignant n’a pratiquement plus de prise sur l’élève qui se sent « surpuissant » surtout s’ils entendent des propos négatifs sur l’enseignement (remettre en question les cours, l’organisation, les absences des profs,…) à la maison. Pour éviter cela, il faut favoriser la transparence des informations et être juste. Au niveau de ma pratique professionnelle, mon écoute et ma disponibilité fait que j’ai toujours le soutien et même la reconnaissance des parents.

Le monde évolue et l’avenir professionnel des jeunes semble compliqué. Il faut leur apporter le plus de chances possibles et les préparer au mieux en les rendant autonomes et responsables, c’est la raison pour laquelle je crois à la coopération étroite entre les enseignants et les parents tout au long du cursus scolaire.

Et vous ? Comment voyez-vous cette place des parents au sein de l’école ?

pluie-d-etoiles

Voici les liens des participants à ce RDV des #jeudiseducation

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Plumes et paillettes » #defiouecrit2016 semaine3

Nous voici à la semaine 3 du « défi ou écrit 2016 »  organisé par Agoyae « une année de bienveillance« .

J’ai décidé pour cette semaine de me lancer dans la partie écrite sur le thème « Plumes et paillettes ». 

Ce qui m’a attiré dans ce thème c’est surtout les paillettes. Il y a peu, j’ai lu chez l’une d’entre vous (elle se reconnaîtra peut-être) ce hashtag : #UnJourLeRoseEtLesPaillettesDominerontLeMonde‬. Et là ce fût la révélation !! Un monde remplit de joie, de légèreté, de douceur et de couleurs ! Je l’admets que je vis dans un monde de Bisounours, mais cela fait du bien de s’échapper, de temps en temps, lorsqu’on voit la cruauté et la folie des hommes.

Les paillettes avec leurs reflets étincelant nous plonge dans les étoiles. Rajoutons-y un peu de rose et nous voilà dans le monde girlie ! Ayant quatre garçons, je suis de plus en plus attachée à cet univers. Les paillettes me font penser au glamour, et font briller les yeux des petites filles qui y voient un monde féerique et de princesses. Les paillettes sont également synonymes pour moi de magie… La fée clochette avec sa poudre dorée… ou encore la magie des feux d’artifices qui scintillent dans le ciel et qui nous font nous exclamer des « Hooooooo » des « Haaaaaaaaa »

pills-paillettes-gelules-glitters

Ce qui peut paraître laid devient plus agréable, regardez ces gélules pailletées, elles donnent davantage envie d’être avalées, n’est-ce pas ?? Bon remarque avec des enfants ce n’est sûrement pas une bonne idée.

Quant aux plumes, bien-sûr elles vont feront penser au cabaret, aux oiseaux… Elles me font, quant à moi, penser à l’écriture : « Je prends ma plus belle plume pour vous écrire <3″. Les plumes représentent également pour moi, la légèreté, lorsqu’elles sont transportées par le vent, et la douceur lorsqu’elles viennent chatouiller notre visage. Au contraire du rose dans les paillettes, je vois davantage des plumes blanches comme les ailes d’une colombe ou celles d’un ange…

po2b4wmzMélangez les paillettes et les plumes et vous vous envolerez vers la poésie. J’ai pu remarquer que mes élèves (surtout des filles) adorent rajouter en animation ces deux ingrédients ! Mes garçons, à la maison, aiment aussi utiliser des colles colorées pailletées. Ils ont l’impression que cela rendent leurs créations plus belles… c’est sans doute pour cela que le hashtag que je vous ai cité me parle, car c’est ce que je souhaite pour mes enfants : un monde plus beau….

En attendant de vous lire je vous envoie une pluie de paillettes sur vous <3

pluie-paillettes

 

Au sujet de la partie « défi » il fallait :

Au fur et à mesure du temps et des expériences j’ai appris qu’il était important de parler, de dire ce que l’on ressent avant qu’il ne soit trop tard. Cela s’explique peut-être car je n’ai pas pu dire au revoir à certains proches… Quoiqu’il en soit dire aux gens que je les aime ou que je les apprécie, je le fais depuis un certain temps déjà… Même à mes élèves, je leur dis lorsqu’un cours a été plaisant avec eux. C’est la raison pour laquelle sans doute, je me suis basée sur la partie « écrite » cette semaine qui me semblait bien plus difficile à réaliser.

76b46775Une liste de ce que j’aime en moi, en lisant Sisco, je me dis qu’effectivement il ne faudrait pas faire l’impasse sur ce défi qui pourrait s’avérer utile ultérieurement…

  • ma gentillesse
  • ma douceur
  • ma patience
  • ma volonté
  • ma détermination
  • mon honnêteté
  • mon écoute
  • ma disponibilité
  • ma sensibilité
  • mon empathie
  • mon 6éme sens
  • physiquement c’est plus difficile ……..

Rendez-vous sur Hellocoton !