Les parents et l’école

macaron-rdv-educationLes parents et l’école est le thème abordé pour ce rendez-vous du jeudi de l’éducation organisé par Wonder Mômes.  

Lors de ce billet, je vais utiliser ma double casquette : celle de parent d’élève et celle d’enseignante en lycée professionnel. La place des parents à l’école est une question incontournable également lorsqu’on passe les concours d’enseignant mais je pense également à l’examen du CAP Petite Enfance.

Les parents et l’école ont une mission commune : la réussite de  l’éducation des jeunes. Ces derniers sont des membres à part entière de la communauté éducative et le rôle est défini par la loi qui leur reconnaît deux droits :

  • le droit d’information et d’expression : être régulièrement informés du comportement de leur enfant et de ses résultats scolaires (réunions, bulletins scolaires,…)
  •  le droit de participation : participer grâce leurs représentants aux conseils d’école, aux conseils d’administration des collèges et des lycées ainsi qu’aux conseils de classe. Ils peuvent également s’impliquer dans la vie de l’école ou de l’établissement (accompagner lors des sorties, aider lors d’activités, organiser des ventes diverses pour aider à financer un projet par-exemple…)

Le dialogue avec les enseignants est primordial et doit être encouragé le plus souvent possible. Pendant quelques années, j’ai participé à une liste de parents d’élèves élus. J’ai pu remarquer que les parents en école maternelle et primaire sont énormément présents et investis. Ils ont pu mener des actions pour créer une classe, mettre en place des ventes de gâteaux et de livres afin de pouvoir diminuer le budget de chaque famille lors des sorties de fin d’années. Porte-parole des parents, les élus font remonter des questions lors du conseil d’école afin de faire avancer l’établissement et s’assurer de la sécurité et du bien-être des enfants.

Hélas, arrivée au lycée, je trouve que la place des parents est beaucoup moins présente.  Je ne sais pas trop les raisons : établissement qui n’est plus à proximité ? Les adolescents mettent-ils les parents à l’écart ? Le manque de temps ? La taille de l’établissement ? La multiplication des 863313903enseignants ?

En tant qu’enseignante j’essaie de redonner au maximum cette place aux parents. Comment ? = Lors de la réunion en septembre, lors de la remise des bulletins, lors d’appel téléphonique et/ou de rendez-vous lorsqu’il y a un soucis…

Il n’est pas toujours évident de rencontrer tous les parents, certains sont même en colère après le système… Néanmoins, j’essaie toujours d’instaurer un dialogue et être dans la compréhension. Je pratique la pédagogie bienveillante, ce qui me permet d’obtenir une relation de confiance avec les élèves. Je constate alors que les parents me font également confiance en retour. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de rencontrer l’enseignant de son enfant. On a peur d’être jugé, et cela peut faire écho à notre propre histoire. On est également inquiet au sujet de l’orientation de nos enfants. Il ne faut donc pas hésiter à demander un rendez-vous avec le ou les professeur(s).

Les parents et l'école
Un climat scolaire serein favorise la réussite des élèves et leur donne envie d’aimer l’école. La cohérence des propos et l’encadrement permettent de les guider au mieux. Enseignants et parents ont besoin de l’un et l’autre et de travailler dans la main afin d’accompagner au mieux nos enfants.

Parfois (bien trop souvent hélas), certains parents vont contredire le représentant éducatif, s’opposer aux éventuelles sanctions. Dans ces cas là, l’enseignant n’a pratiquement plus de prise sur l’élève qui se sent « surpuissant » surtout s’ils entendent des propos négatifs sur l’enseignement (remettre en question les cours, l’organisation, les absences des profs,…) à la maison. Pour éviter cela, il faut favoriser la transparence des informations et être juste. Au niveau de ma pratique professionnelle, mon écoute et ma disponibilité fait que j’ai toujours le soutien et même la reconnaissance des parents.

Le monde évolue et l’avenir professionnel des jeunes semble compliqué. Il faut leur apporter le plus de chances possibles et les préparer au mieux en les rendant autonomes et responsables, c’est la raison pour laquelle je crois à la coopération étroite entre les enseignants et les parents tout au long du cursus scolaire.

Et vous ? Comment voyez-vous cette place des parents au sein de l’école ?

pluie-d-etoiles

Voici les liens des participants à ce RDV des #jeudiseducation

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires à propos de “Les parents et l’école

  1. Coucou Leetha !
    J’ai tout lu dis dont, sujet hyper intéressant. Pour ta question les parents au lycée, je crois que c’est parce que les enfants sont grand, 16 ans pour moi c’est grand! Mon grand m’a demander il y a pas longtemps pourquoi je venais pas à des sorti, j’ai ma petite de 18 mois a la maison je peux l’emmener avec moi . Du coup je loupe pas mal de truc avec lui et ça me fend le coeur d’ailleurs, mais j’ai pas le choix

  2. Un autre petit truc qui me gêne avec le nouveaux système !
    Toi qui est professeur tu vas peut être pouvoir me dire ce que tu en penses ?
    C’est le système des notes avec des couleurs, rouge, orange, jaune et vert , mon grand en CE2, sur ces bulletins il a des points vert et orange bon c’est cool c’est pas jaune ni rouge !
    Mais où se situe ces points on ne peut pas réellement se situé et quand il va revenir aux systèmes des vrai notes qu’est ce que cela va donner ?
    Et toi qu’en pense tu ?

  3. Je pense aussi que, au Lycee, l enseignant fait tiers entre l ado et ses parents. Du coup, dans son processus d élaboration de sa personnalité, il s appuie sur cette relation triangulaire où la communication n est pas toujours au centre, pour obtenir gain de cause. Combien de fois n avons nous pas entendu des parents dire « il ne m a pas présenté les choses comme ça ». La communication est, je suis d accord avec toi, primordiale pour que nous travaillions tous dans le souci du bien être du jeune. Quel dommage que tant de parents se sentent rejetés par l école et pas entendus. Cela apaiserait les tensions parfois très présentes entre certains enseignants et les élèves.

    • Effectivement Aude, et puis ton écrit vient de me faire penser à quelque chose: peut-être aussi que certains élèves dépassent le niveau scolaire atteint par le parent ?
      Quoiqu’il en soit il est certain que l’élève si il sent une faille entre ses parents et l’école : il va en profiter ! Belle journée à toi et merci pour ton commentaire 🙂

  4. C’est vrai qu’au lycée, le lien avec les parents est quasi inexistant! C’est dommage, parce que même si les élèves sont grands, ce sont encore des enfants, influençables et fragiles! Et un lien plus prononcé entre l’école et les parents pourrait aider bien des enfants je pense! Même si il faudrait idéalement que ce lien soit positif, pour éviter que les mômes s’opposent à l’école, ou à leurs parents…

Un petit message ?