Quelle serait notre dernière pensée ? #tablerondedemams

« Quelle serait notre dernière pensée ? »11992065_1481774732117448_1104371742_n

Coucou Les Mam’s,

Voici un sujet bien difficile ce mois-ci pour cette table ronde de Mam’s organisée par Cécile du Mâle de Mère !

« Quand j’aurais perdu ce que l’on a de plus précieux, le temps, que dirais-je à ceux que j’ai aimé et surtout à moi même ? »

Chère moi, mes chers enfants,

J’espère que j’aurai l’occasion de t’écrire cette lettre lorsque je serai bien vieille, que j’aurai vu mes enfants grandir, devenir des hommes, et avoir la joie d’être une super Mamie !

Il sera d’ailleurs bien dommage de t’écrire une fois seulement que le temps me soit compté. J’aimerai te dire de ne pas avoir peur que je pense que tu seras prête. Bien souvent on a des craintes, on a peur de la mort, ou tout simplement de l’inconnu mais en fait cette peur nous l’avons car nous sommes tout simplement pas prêt… J’espère alors que je vais avoir peur encore pendant longtemps. Cette lettre pourrait rejoindre celle que je t’ai écrite enfant lors du projet #défiouécrit2016 d’Agoyae

Je pense que je pourrai être fière de ce que j’ai accompli. Ce qui sera sans doute plus difficile pour moi c’est de m’adresser aux gens que j’aime et surtout mes enfants. Ma grande peine c’est de penser qu’un jour hélas ma disparition vous chagrinera. Heureusement vous êtes quatre et il faudra rester souder et garder au fond de vous la valeur de la famille que l’on espère vous avoir transmis. Vous devrez alors veiller chacun sur vous.

J’espère qu’il restera votre père car égoïstement cela sera quelque chose que je n’aurai pas à vivre, ni à gérer (pour une fois 😉 )

Vous avoir eu, mes enfants, a été mon plus grand bonheur même si souvent la fatigue m’a marqué de nombreuses années… mais de vous voir vu changer et devenir des adultes a été le plus cadeau.

Je me souviens qu’à la naissance de Tristan, avec Papa, on s’est dit qu’on avait sans doute réaliser le sens de notre vie. Bien sûr, il ne sera pas forcément simple tous les jours de ne plus me voir ou m’entendre mais je serais toujours là, en vous, et je vivrais à travers vous. Je le sais par expérience depuis le décès de votre grand-père.

Quand sera venu le temps pour moi de fermer les yeux, je m’endormirai avec tout le bonheur que vous m’aurez procuré. Tous ces instants passés ensembles, ces moments de complicité mais aussi de coup de gueule.

J’ai toujours aimé par moment prendre du recul et observer nos scènes de famille et juste vous regarder… je sentais alors mon cœur se remplir d’amour et de fierté.

Ce que je regrette le plus, cependant, c’est de vous avoir trop souvent montré une maman fatiguée lorsque vous étiez petits. Je vous ai aussi un peu trop couvé et vous avez su en profiter !

Soyez fier de vous mes loulous et vivez pleinement votre vie. J’espère au plus profond de moi qu’elle vous sera douce et remplit de bonheur. Je ne suis pas dupe, je sais également que même dans mon monde de bisounours, il y aura vraisemblablement des coups durs, je souhaite simplement qu’à ces moments là vous soyez bien entourés.

Je vous aime d’un amour inconditionnel, même si vous avez su par moment être énergivore vous avez été également ma plus grande force… Merci…

76b46775

Voilà peut-être ce que serait ma dernière pensée…et pour vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit message ?